Quels sont les différents types de sauvegarde ?
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Sauvegarde Complète, Différentielle, Incrémentielle… Quelles sont les caractéristiques des différents types de sauvegarde ?

La protection des données contre la perte accidentelle, un acte de malveillance ou encore un sinistre figurent aujourd’hui parmi les priorités des entreprises. En effet, le volume de données manipulées ne cesse d’augmenter ces dernières années, tout comme les actes de cybercriminalité (ransomware…) ciblant aussi bien les TPE et PME que les grands groupes.

La sauvegarde informatique constitue l’un des éléments permettant d’assurer la sécurité de ces informations. La mise en place d’un processus de backup grâce aux applications et logiciels disponibles sur le marché assure notamment une restauration des données en cas de besoin.

Qu’il s’agisse d’un stockage sur disque, clé USB ou en ligne, plusieurs stratégies de sauvegarde cohabitent, et chaque méthode possède ses avantages et ses inconvénients. Quelle différence entre ces différentes solutions ? Et comment choisir la meilleure approche pour votre entreprise ? Découvrons cela tout de suite !

La sauvegarde complète

Comme son nom l’indique, la sauvegarde complète procède à une copie de l’ensemble des données sur un dispositif de stockage (disque dur externe, clé USB, bande magnétique, serveur en réseau…), à une fréquence déterminée. L’avantage principal de ce système de backup est qu’une copie de l’intégralité des données est à disposition sur un seul jeu de supports.

En fonction du volume de données à récupérer, une restauration nécessite ainsi un temps réduit, puisque la totalité des informations est stockée en une fois. En cas de sinistre ou d’incident, le temps d’indisponibilité du service informatique, connu également sous l’acronyme RTO (Recovery Time Objective), est donc limité au maximum.

Si restaurer les données d’un ordinateur ou d’un système informatique complet nécessite moins de temps, la réalisation de la sauvegarde en elle-même peut être beaucoup plus longue (de quelques heures à plusieurs jours parfois). L’espace de stockage nécessaire est également plus important, en fonction de la quantité de données à conserver.

C’est pour cette raison que les sauvegardes complètes ne sont habituellement réalisées que périodiquement, généralement en-dehors des heures de travail (soirs et weekends). Cela permet de ne pas saturer inutilement la bande passante de l’entreprise. La sauvegarde complète est souvent combinée à une stratégie de backups différentiels ou incrémentiels.  

La sauvegarde différentielle

L’objectif de la sauvegarde différentielle est de diminuer le temps et l’espace nécessaires à la copie des données. Le processus débute par une sauvegarde complète initiale de l’ensemble des informations. Des backups partiels sont ensuite effectués à une fréquence déterminée, contenant uniquement les données modifiées depuis la dernière sauvegarde intégrale.

Chaque fois qu’une sauvegarde différentielle est exécutée, elle continuera donc à copier chaque fichier ou dossier modifié sur le poste de travail depuis la sauvegarde complète précédente. Le temps de réalisation d’une sauvegarde sera moins important qu’avec un backup complet, tout comme l’espace pour stocker ces données.

Prenons l’exemple d’une société réalisant une sauvegarde complète hebdomadaire, ainsi qu’un backup différentiel quotidien en semaine. En cas de souci l’obligeant à restaurer des données, deux jeux de supports seront utilisés : la sauvegarde complète combinée au dernier backup différentiel avec l’intégralité des données modifiées en semaine.   

Cette stratégie de backup proposée par certains fournisseurs de sauvegarde cloud permet de réduire le temps de récupération de ses données, ainsi que le risque de problèmes liés à un jeu de sauvegarde illisible. Il est cependant possible de diminuer encore d’avantage le temps nécessaire aux sauvegardes grâce aux backups incrémentiels.

La sauvegarde incrémentielle

Le backup incrémentiel ou incrémental vise également à optimiser la stratégie de sauvegarde d’une entreprise. On débute là aussi par une première sauvegarde complète. Par la suite, les sauvegardes incrémentales successives enregistreront toute modification effectuée sur un dossier ou fichier, depuis le dernier backup (complet ou incrémentiel).

Illustrons cela par un nouvel exemple. Notre société réalise ici un backup complet chaque semaine, puis des sauvegardes incrémentielles les jours qui suivent. Si un incident ou un sinistre survient, elle pourra récupérer ses données grâce à la dernière sauvegarde complète, combinée à l’ensemble des sauvegardes incrémentielles suivantes.

Cette stratégie offre de meilleures performances lorsqu’on souhaite sauvegarder ses données sur un serveur en ligne ou au sein du réseau de l’entreprise (serveurs locaux). Elle copie en effet à chaque fois une plus petite quantité de données qu’une sauvegarde complète. Cela permet un enregistrement plus rapide, et moins de supports pour le stocker.

Cependant, cela peut augmenter considérablement les temps de récupération en nécessitant plusieurs backups successifs (la sauvegarde intégrale, complétée par les backups incrémentiels suivants). Cela exige aussi que chaque sauvegarde fonctionne correctement, sous peine d’impacter l’ensemble de la procédure de récupération.

Et la sauvegarde miroir ?

La sauvegarde en miroir est comparable à la sauvegarde complète. Elle consiste à créer une copie identique de l’ensemble des données source, mais sans option de versioning de fichiers.

Seule la dernière version des données est conservée dans le référentiel de sauvegarde, un peu à l’image des fonctionnalités de synchronisation offertes par les solutions de Drive (Dropbox, Microsoft One Drive, Google One, iCloud…).

L’avantage d’un backup en miroir est qu’il ne contient pas de fichiers anciens ou obsolètes. Cela accélère la procédure pour les restaurer si nécessaire. Attention cependant à la suppression par inadvertance d’éléments ! Ils seront également perdus sur la sauvegarde.

Comment choisir votre méthode de sauvegarde ?

Avant d’opter pour la stratégie de sauvegarde la plus adaptée à votre entreprise, résumons ensemble les différences entre ces méthodes :


Différences entre sauvegarde complète, différentielle et incrémentielle :

  • La sauvegarde complète enregistre l’ensemble des données d’un ordinateur ou d’un ensemble de postes informatiques ou de serveurs à chaque cycle de sauvegarde.
  • La sauvegarde différentielle prend en compte toute modification depuis la dernière sauvegarde complète, lors de chacune des sauvegardes.
  • La sauvegarde incrémentielle, à la différence du backup différentiel, enregistre les changements depuis la dernière sauvegarde, qu’elle soit complète ou également incrémentale.

 

Pour une entreprise ne manipulant qu’un volume limité de données, une sauvegarde complète quotidienne offre un niveau de protection suffisant, sans entraîner de dépenses supplémentaires pour l’espace de stockage. Ce backup pourra être réalisé en dehors des heures d’ouverture, pour ne pas saturer la bande passante et ralentir l’activité.

Les sociétés plus importantes ou celles manipulant de nombreuses données se tournent généralement vers des fournisseurs proposant des logiciels combinant sauvegardes complètes hebdomadaires et backups incrémentiels quotidiens ou différentiels. Ils offrent de meilleures performances et une économie de temps et d’espace de sauvegarde.

Les sauvegardes différentielles offrent un niveau de protection des données plus élevé et un temps de récupération plus court dans la plupart des cas. Les backups incrémentiels permettent quant à eux des sauvegardes beaucoup plus fréquentes et généralement plus rapides qu’un backup complet ou différentiel. Ils entrainent néanmoins une augmentation du temps pour restaurer l’ensemble des données par rapport à une stratégie différentielle.

Vous souhaitez en savoir plus ? SAVBOX, votre prestataire de sauvegarde informatique, vous propose un ensemble de solutions qui s’adaptent aussi bien aux besoins des TPE qu’aux PME. Découvrez nos offres de sauvegarde cloud 100% françaises, avec cryptage des données vers deux datacenters distincts et surveillance quotidienne de l’intégrité de vos backups par nos techniciens.