La sauvegarde informatique sur disque dur
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

9 Points Clés à Prendre en Compte pour Tester vos Sauvegardes Informatiques

De plus en plus d’entreprises choisissent d’adopter un plan de sauvegarde afin de protéger leurs données informatiques. En effet, ces données représentent le capital informationnel d’une société, et il est primordial de se prémunir contre la possibilité d’une défaillance ou d’un incident éventuel. Cependant, les sauvegardes seules ne suffisent pas. Encore faut-il qu’elles puissent être utilisables en cas de besoin, et notamment suite à un incident technique ou un sinistre (incendie, inondation…) Découvrez les 9 points qui vous aideront à mettre en place une stratégie de tests de sauvegardes efficace pour une restauration de données en toute sérénité dans le cadre d’un plan de reprise d’activité (PRA).   

1) Comprendre l’importance des tests de sauvegardes

En cas d’échec d’une restauration de fichiers à partir d’une sauvegarde, après un incident ou un sinistre, il existe un risque non négligeable pour que votre entreprise soit confrontée à une véritable catastrophe économique et commerciale. Notamment la possibilité d’amendes et de poursuites judiciaires. Sans compter la réputation et le sérieux de la société vis-à-vis des clients et partenaires. Les tests de sauvegardes permettent de s’assurer de l’intégrité des données conservées. En cas de souci, des actions peuvent être mises en place avant que les données ne soient fatalement perdues. Ces tests confirment également l’efficacité des politiques et calendriers de sauvegarde de votre organisation.

2) Mettre en place un plan de sauvegarde suffisamment documenté

Votre plan de sauvegarde se doit d’être clair, accessible et compréhensible pour les personnes concernées. Il doit être documenté afin de garantir que les employés disposent de toutes les informations et conseils nécessaires pour effectuer avec succès la récupération des données. Il est essentiel de l’établir en concertation avec les acteurs de terrain, et de l’ajuster en fonction des remarques et retours éventuels de votre équipe. En cas de défaillance de votre système informatique, vous aurez ainsi l’assurance d’une récupération rapide des fichiers essentiels et intacts pour redémarrer votre activité au plus vite. Une fois en place, des mises à jour sont possibles, à condition que chacun en soit informé.  

3) Instaurer une routine de tests de sauvegardes

Afin de vous assurer de sauvegardes valides et utilisables, procéder à des tests réguliers de restauration de données est un impératif. Un message de succès à la fin d’une sauvegarde n’est en effet pas une garantie que cette dernière s’est bien déroulée avec succès. Un processus de restauration intégral suffisamment fréquent (hebdomadaire, mensuel ou plus régulier en fonction de la nature des données) vous assurera qu’aucun problème logiciel ou matériel ne vienne compromettre la réussite des backups. Ces tests de sauvegarde complets et réguliers sont indispensables pour la mise en place de mesures correctives si des anomalies sont détectées.  

4) Adopter une approche personnalisée des tests de backups

Chaque entreprise est unique et possède des besoins et objectifs différents en matière de sauvegarde de données. Inutile donc de vouloir mettre en place une stratégie de tests de sauvegardes identique d’une société à une autre. Les entreprises évoluant dans le secteur bancaire ont par exemple besoin de sauvegardes beaucoup plus régulières, afin de répondre aux obligations légales de conformité. Les organismes de santé doivent quant à eux protéger les données sensibles de leurs patients. La sauvegarde de leurs données doit respecter des exigences de sécurité et se conformer au RGPD. Il est donc important de déterminer précisément les besoins de votre entreprise et commencer à planifier en fonction de ces exigences.

5) Suivre un calendrier régulier avec des tests fréquents

Dans le meilleur des mondes, un test devrait être effectué après la fin de chaque sauvegarde pour s’assurer que les données sont accessibles et récupérables. Mais cela est évidemment impossible dans la réalité, en raison d’un manque de ressources et/ou de temps. Une alternative raisonnable consiste donc à s’engager à respecter un calendrier régulier de restaurations hebdomadaires et/ou mensuelles des fichiers individuels, applications et systèmes. Il est également judicieux de considérer l’importance de chaque type de données (données de conformité légales, marketing…) afin de mettre en place une planification préalable qui déterminera la fréquence des tests pour chacune des catégories. 

6) Profiter de la puissance de l’automatisation

L’automatisation peut apporter une aide considérable dans toute stratégie de test des sauvegardes. Les entreprises devraient s’efforcer d’automatiser autant que possible ces tests afin de garantir la cohérence et la validité des données. Par la même occasion, cela permet de réduire la charge de travail du personnel chargé de tester ces backups. Ce recours à l’automatisation de l’ensemble du processus de sauvegardes et de tests associés économisera du temps et des efforts non négligeables. Les membres de votre équipe auront ainsi la possibilité de se concentrer sur des tâches plus intéressantes à valeur ajoutée nécessitant toutes leurs compétences et leurs connaissances.

7) S’assurer que le test de sauvegarde est complet

Un véritable test de sauvegarde peut être considéré comme tel si et seulement s’il prend en compte l’ensemble des données restaurées. Remettre en place une poignée de fichiers à partir d’une archive de façon aléatoire ne suffit pas à conclure qu’un backup a bien été effectué. Ni que l’ensemble des données est potentiellement utilisable en cas de besoin. Prenez donc soin de tester efficacement vos archives dans leur intégralité, qu’il s’agisse de bases de données, d’applications système ou encore de machines virtuelles. La tentation de tests parcellaires peut être grande. Mais cette économie de temps sur l’instant pourrait être hautement préjudiciable lors de la survenue d’un incident nécessitant une restauration.  

8) Contrôler la précision des sauvegardes

Lors d’une restauration de données, un premier bilan est effectué afin d’écarter tout risque d’omissions ou d’anomalies dans les fichiers récupérés. Mais cet examen superficiel n’est pas toujours suffisant. Un responsable de sauvegarde pourrait à première vue trouver les données exactes et conformes, la restauration du backup ayant abouti avec succès et sans message d’erreur. Alors qu’un utilisateur à l’œil exercé y débusquerait des erreurs subtiles indétectables pour un non initié. Les utilisateurs finaux de vos applications professionnelles sont ainsi les plus à même pour déterminer si un ensemble de données restaurées est cohérent et précis.  

9) Créer des sauvegardes redondantes

Bien que les services de stockage cloud soient généralement fiables, il est préférable d’utiliser au minimum deux services distincts. Cela permet de solutionner l’hypothèse où l’un des fournisseurs subit une interruption de service, ou lorsqu’un test révèle une forme de corruption des données préalablement stockées. La stratégie idéale et fréquemment adoptée étant la stratégie 3-2-1 : trois sauvegardes distinctes (dont l’originale), deux supports de stockage différents pour les copies dont une copie hors site. Cela permet de minimiser les risques potentiels de défaillance d’un support unique (disque dur, bande magnétique, serveur…), tout en ayant accès à une sauvegarde externe en cas d’incident dans l’entreprise (incident électrique, sinistre, dégradation, erreur humaine…)

Comme vous venez de le voir, un backup n’est pas infaillible et peut parfois échouer, empêchant ainsi l’accès à des données essentielles de l’entreprise. Afin d’éviter une telle crise, il est indispensable de veiller à la mise en place d’une stratégie qui garantira à votre organisation des données toujours sûres, sécurisées et accessibles rapidement. Plusieurs points clés sont ainsi à garder en tête, parmi lesquels une fréquence des tests de sauvegarde adaptée à votre société, un contrôle complet des backups et la mise en place de sauvegardes redondantes.

SAVBOX, votre partenaire informatique expert en sauvegarde externalisée de données peut vous aider à mettre en place une stratégie de sauvegarde efficace et sécurisée. Cryptées et dupliquées, vos données sont stockées sur deux datacenters distincts hautement sécurisés en France, avec un contrôle de l’intégrité des sauvegardes quotidien. Vous économisez ainsi un temps précieux et pouvez vous concentrer sur votre business.