Solution de sauvegarde

 

Piratage des données sur 17000 smartphones

Piratage des données sur 17000 smartphones

Ce jeune hacker d’une vingtaine d’année avait été inculpé en 2012 pour avoir piraté des smartphones : environ 17000. Il déclare avoir effectué cette démarche par pur simple jeu, sans se rendre compte de ce que cela aurait engendré.

Dylan avait été arrêté et mis en examen pour piraterie et escroquerie. Il avait mis au point des virus touchant les smartphones sous Android. 17000 téléphones auraient été infectés, les opérateurs réclamant 500 000 euros.

Le procédé du hacking sur smartphone

Le jeune pirate mettait à disposition des applications gratuites normalement payantes récupérées sur des sites illégaux, dans lesquels il insérait des codes malicieux et des virus. Une fois les applications téléchargées, elles composaient des numéros surtaxés. Les utilisateurs recevaient des codes par texto pour réaliser des micro-paiements, à l’insu de celui-ci. Le hacker interceptait ces codes pour jouer sur des sites Internet. La grande question à cela est que, nos données et mots de passe stockés sur téléphone sont-ils/elles sûr ?

Le piratage sur mobile est-il à la portée de tous ?

Les outils de hacking sont mis en vente sur Internet et accessibles avec n’importe quelle recherche sur les moteurs. Récemment, les prix ont baissé et cela va d’un outil valant quelques dizaines ou centaines d’euros mais cela peut monter jusqu’à quelques milliers pour des outils de sécurité, beaucoup plus nocifs. Mais le hacker a dû travailler plusieurs années pour être aussi compétent et a dû fabriquer ses propres applications avant de les mettre à disposition sur un magasin d’applications.