Solution de sauvegarde

 

PME : les risques d’une mauvaise stratégie de sauvegarde

Publié le 22-11-2016

PME : les risques d’une mauvaise stratégie de sauvegarde

Perdre ses données informatiques n’arrive pas qu’aux autres… Le problème, c’est qu’on ne mesure souvent l’ampleur des dégâts que lorsqu’il est trop tard ! Petit zoom sur les conséquences désastreuses d’une perte totale ou partielle de vos données.

Pas de doute : en tant que patron de PME, vous avez une montagne de tâches à accomplir quotidiennement. Dans ce tourbillon professionnel, la sauvegarde des données informatiques de votre entreprise ne s’apparente peut-être qu’à un concept assez flou… sur lequel vous vous pencherez quand vous aurez le temps. Bref, ce n’est pas votre priorité actuelle !

Une quantité innombrable de données

Et pourtant, avez-vous déjà réfléchi un instant au nombre incalculable de données que votre PME produit et manipule chaque jour ? Imaginez… Vous souhaitez passer une commande de marchandise ? Un coup d’œil sur votre logiciel de gestion des stocks vous suffira à estimer les quantités nécessaires. Vous désirez démarcher un prospect ? Direction votre base de clients. L’administration vous réclame des documents fiscaux ? Pas de souci, vos fichiers comptables comportent toutes les informations requises. Bref, vous l’aurez compris, le bon fonctionnement de votre entreprise repose en grande partie sur ses données informatiques : devis, contrats, factures, descriptions de processus internes, messagerie, statistiques…

Petites causes, grandes conséquences

Le hic ? Défaillance matérielle, erreur de manipulation, acte de piratage, virus destructeur, vol, dégât des eaux… Tous ces sinistres peuvent faire disparaître en une seconde plusieurs jours, mois ou années de travail ! Ce qui peut bien sûr avoir des conséquences sérieuses sur votre entreprise et mettre en péril sa pérennité : baisse du nombre de clients, pertes financières, atteinte à la réputation… Selon l’institut de sondage Ipsos Mori, ces pertes de données auraient ainsi un coût de 252 millions d’euros par an pour les PME françaises.

Sauvegarder, c’est bien… Savoir restaurer, c’est mieux !

Comme toujours, mieux vaut prévenir que guérir. Mais s’il est capital de sauvegarder vos données, encore faut-il le faire correctement ! À quoi bon, par exemple, enregistrer vos fichiers sur un disque dur externe… qui flambera en même temps que votre ordinateur en cas d’incendie ? Pour vous assurer une sauvegarde fonctionnelle, mieux vaut ainsi collaborer avec un professionnel qui saura vous proposer une stratégie globale – avec duplication locale et externalisée des données – et vous garantir la restauration de celles-ci en cas de souci.