Solution de sauvegarde

 

Bienvenue sur notre blog


La sauvegarde, un casse-tête pour les PME !

Publié le 10-05-2018

La sauvegarde, un casse-tête pour les PME !

Problèmes quant au choix du support, soucis de gestion et d’organisation… Les indépendants et patrons de PME sont nombreux à avouer leurs difficultés à gérer le volume grandissant des données numériques de leur entreprise.

 

Toute activité professionnelle génère généralement une grande masse de données numériques : documents écrits, photographies en haute définition, vidéos volumineuses… Autant d’archives ou d’outils de travail qui s’avèrent bien évidemment extrêmement précieux ! Pour les conserver et pouvoir les réutiliser ultérieurement ? La sauvegarde de ces données est aujourd’hui devenue une évidence pour quasiment tous les chefs d’entreprise.

 

Bricoler ne suffit pas…

L’ennui ? Entre la sauvegarde sur clé USB, disque dur externe ou cloud : il n’est pas toujours évident de choisir le bon support… D’autant plus que certains supports peuvent s’abîmer avec le temps alors que d’autres ont une durée de vie limitée. À long terme, on peut ainsi se retrouver avec un grand nombre de sauvegardes sur les bras… mais sans l’outil physique pour les lire ! Autre problème : copier et recopier ses données demande beaucoup de travail et devient vite fastidieux. Résultat : on oublie de le faire, on ne sait plus exactement où l’on en est, on vérifiera tout cela la semaine prochaine… ou la semaine suivante.

 

Une étude éclairante

À titre d’exemple ? En tant que moyen économique de sauvegarder des données, la bande ou cartouche magnétique a encore sa place dans bon nombre d’entreprises. Une étude mondiale1 a ainsi pointé les difficultés des administrateurs à restaurer les données de ces bandes. Soit parce qu’ils ignorent les informations qui y sont stockées (30 % des personnes interrogées ne savent pas précisément quelles données sont stockées sur quelle cartouche), soit parce que cela est beaucoup trop chronophage (pour 43 % des sondés), soit parce que l’équipement adéquat – matériel ou logiciel – n’est plus disponible ou en état de marche pour accéder au contenu de certaines cartouches (un problème relevé par 24 % des sondés).

 

La solution : déléguer

Au total, 22 % des entreprises interrogées avouent ne pas pouvoir répondre aux requêtes de restauration, liées par exemple à un audit interne ou à des réglementations juridiques. Ce qui engendre, bien sûr, une mise sous pression non négligeable… Bref, vous l’aurez compris : sauver un fichier à la va-vite ne suffit pas ! Pour assurer une sauvegarde fiable ? Rien de tel que de faire appel à un prestataire spécialisé. Chez Savbox, par exemple, nous effectuons une première sauvegarde locale, suivie d’une sauvegarde externalisée dans deux Data Centers distincts. Pour un contrôle optimal, notre équipe technique automatise et assure la supervision continue de ces sauvegardes. Oui, ça y est, vous pouvez enfin vous détendre…

 

Source :

1 Etude mondiale de Kroll Ontrack auprès de 720 administrateurs IT provenant de 7 pays différents.